La majorité d’entre nous ne connaissent la sardine que sous sa forme prête à consommer en conserves. Ce petit poisson qui entre aujourd’hui dans la composition de certains produits des Délices d’Annie et qui agrémente nos pizzas et sandwichs est toutefois consommé en Europe depuis le Moyen-Âge.

Qu’est-ce que la sardine ?

Le terme sardine est un nom générique utilisé pour près de vingt espèces de poissons de petite taille notamment les sardinelles, les sardinops, les sprats, les anchois ou les harengs. Ce nom officiel dérive de sa qualification de « poisson de Sardaigne ». Toutefois, depuis quelques décennies, il désigne aujourd’hui essentiellement les deux sous-espèces de Sardina pilchardus. Ce sont celles qui sont mises en conserve. Elles se distinguent facilement des autres espèces par la couleur bleue spécifique de leur dos.

La sardine hier dans l’histoire

L’histoire de la consommation de la sardine remonte à l’Antiquité où elle était pêchée dans la Méditerranée et l’Atlantique par les Égyptiens, les Celtes, les Grecs et les Romains. Elle était particulièrement populaire en Europe au Moyen-Âge notamment en tant qu’alternative à la viande. Elle était salée puis conservée dans des barils. Ce petit poisson gras était également pêché pour son huile dont on se servait pour les lampes. Sa mise en conserve ne date que du XIXe siècle. Elle faisait également partie des rations des soldats pendant la Première Guerre mondiale.

La sardine dans la cuisine actuelle

Considérée comme un aliment de luxe avant la Première Guerre mondiale, la sardine en boîte s’est démocratisée après cette dernière. Le poisson lui-même est apprécié en cuisine et proposé en filets ou en rillettes pour accompagner les plats de riz ou de pâtes ou des légumes. Le beurre de sardine est excellent dans les sandwiches et pour assaisonner les salades. En fait, ce ne sont pas les recettes à base de sardines qui manquent. De plus ce petit poisson gras est une bonne source de protéines.

Selon la sauce ou la garniture choisie, la sardine permet également d’explorer une riche palette d’accords avec les vins, blancs ou rosés. Il faut juste choisir le bon vin, avec la bonne vivacité, la bonne acidité et la bonne minéralité À cet sujet, vous pouvez parcourir le catalogue des Délices et Gourmandises pour découvrir la bonne bouteille qui saura se marier avec la texture de la sardine.