Le chocolat belge est connu comme étant l’un des meilleurs au monde. Cette spécialité a acquis sa notoriété au fil des années grâce à la qualité des produits, mais aussi au savoir-faire et à la créativité des maitres chocolatiers du pays. La Belgique produirait 172 000 tonnes de chocolat par an, dont une grande majorité est destinée à l’exportation. Délices et Gourmandises vous invite à découvrir cette spécialité gastronomique.

L’histoire du chocolat belge avec Délices et Gourmandises

Avant la création de la première tablette de chocolat en 1840, il s’est passé de nombreux évènements. En effet, le chocolat belge existe depuis longtemps : lorsque les Pays-Bas étaient encore sous la coupe des Espagnols, du cacao était déjà vendu au port d’Anvers. En 1635, les moines de l’Abbaye de Baudeloo à Gand offraient du cacao en guise de cadeau. À l’époque, seuls les aristocrates et la famille royale consommaient cette boisson de luxe qui était très appréciée.

Vers la fin du 18e siècle, le cacao qui se dégustait désormais sous forme liquide ou solide dans tout le royaume était également utilisé pour concocter des desserts. La première chocolaterie belge ouvrit ses portes en 1857 lorsque Jean Neuhaus décida d’enrober ses médicaments d’une couche de chocolat pour en masquer le goût amer. D’autres fabriques de chocolat avaient commencé à produire du chocolat : Adolphe Meurisse en 1831 à Anvers, Antoine Jacques avait lancé ses bâtons de chocolat en 1831 et Berwaerts proposaient des tablettes dès 1840.

Délices et Gourmandises vous présente les caractéristiques du chocolat belge

Le chocolat belge a acquis sa notoriété vers la fin du 19e siècle grâce à la qualité du cacao produit dans les colonies congolaises : en effet, ces fèves avaient une saveur plus prononcée par rapport à celles qui poussaient en Amérique du Sud. Les fèves de cacao sont minutieusement sélectionnées pour avoir des produits finaux raffinés. Par ailleurs, le chocolat belge tient sa qualité des techniques de torréfaction et de broyage permettant d’obtenir une pâte très fine. Les chocolateries belges doivent leur renommée au savoir-faire des artisans, mais aussi à un taux de cacao plus élevé dans leurs produits (43 % contre 35 % dans celles des autres pays).

Des saveurs originales et des variétés de renommée internationale

Délices et Gourmandises vous donne un aperçu de quelques spécialités qui entretiennent jusqu’à présent la notoriété des chocolats belges. La praline est sans doute la plus plébiscitée : créée par Jean Neuhaus en 1912, cette friandise fourrée est préparée avec du sucre caramélisé enrobé de chocolat noir, au lait ou bien blanc. Le mendiant est très apprécié : il est composé de chocolat, d’amandes, de noisettes et de lamelles d’orange. La gayette de Charleroi a également inspiré de nombreux chocolatiers : elle est faite de truffe pur beurre, roulée dans du chocolat fondant, puis dans du sucre. Si vous avez l’eau à la bouche, laissez-vous tenter par la sélection de délicieux chocolats belges présentés sur le catalogue en ligne de Délices et Gourmandises.