Un grand classique de la pâtisserie française, la madeleine est un petit gâteau originaire de Lorraine dont la forme n’est pas sans rappeler un coquillage. Délices et Gourmandises vous propose un petit cours d’histoire sur ce goûter préféré des petits et grands enfants.

Délices et Gourmandises - La madeleine

Découvrez le plaisir de la madeleine avec Délices et Gourmandises

Généralement servie en accompagnement avec le thé, la madeleine est un petit gâteau traditionnel en forme de coquillage, nervuré d’un côté et lisse et bombé de l’autre. Elle est moelleuse avec une mie très tendre et délicate, c’est pourquoi il convient de la servir immédiatement après la sortie du four. Avant de la déguster, on la saupoudre de sucre glace, mais chez Délices et Gourmandises, nous recommandons de l’arroser d’un glaçage au citron, légèrement acidulé.
La madeleine a été rendue célèbre par Marcel Proust dans son œuvre À la recherche du temps perdu, dans le premier volume du roman Du côté de chez Swann. Si ses origines restent floues, la plupart des historiens attribuent son invention à la ville française de Commercy, dans la région de Lorraine, au cours du XVIIIe siècle. Selon une croyance populaire, ces gâteaux auraient été servis à Stanislaw Lezczynski, duc de Lorraine, et il les aurait tellement appréciés qu’il aurait décidé de les appeler « Madeleine », en référence à la jeune fille qui les avait préparés.

Des madeleines douces et moelleuses chez Délices et Gourmandises

Comme pour la recette d’une génoise classique, la madeleine est à base de pâte battue, c’est-à-dire que les œufs et le sucre sont fouettés ensemble auxquels on rajoute de la farine tamisée. Mais contrairement aux génoises, on y incorpore du beurre fondu (on peut aussi utiliser du beurre bruni), ce qui rend la madeleine très légère et tendre avec une saveur de beurre agréable.
Chez Délices et Gourmandises, nous vous proposons les habituelles madeleines dorées et moelleuses, élaborées selon une recette traditionnelle. Ces madeleines aux œufs frais feront le plaisir des petits comme des grands au goûter.